Mise à jour le 8 novembre 2017

Espèces cibles

Chats et lapins.

Indications d’utilisation

Chez les chats de moins de 4 kg :
- prévention et traitement des infestations par les puces (Ctenocephalides felis).

Chez les lapins de compagnie de moins de 4 kg :
- traitement des infestations par les puces.

Les puces sont tuées un jour après le traitement. Un seul traitement prévient les réinfestations par les puces pendant 3 à 4 semaines chez les chats et jusqu’à une semaine chez les lapins.
Le médicament peut être intégré dans un programme thérapeutique de la dermatite allergique par piqûres de puces (DAPP) chez les chats, après diagnostic par un vétérinaire.

Administration

Voie d'administration :

Voie cutanée locale (spot-on).

Posologie :

Ce produit est à usage topique et ne doit pas être administré par voie orale.
Les animaux doivent être pesés avec précision avant le traitement.

- Posologie et rythme d'administration

[TABLEAU1]


- Mode d'administration
Sortir une pipette de l'emballage. Tenir la pipette en position verticale, tourner et tirer le bouchon. Utiliser le bouchon à l'envers pour visser et perforer l'orifice de la pipette.

. Administration chez le chat
Écarter les poils de la base du cou du chat pour que la peau soit visible. Placer l'extrémité de la pipette sur la peau et presser fermement plusieurs fois pour en vider le contenu directement sur la peau.

. Administration chez le lapin
Écarter les poils de la base du cou du lapin pour que la peau soit visible. Placer l'extrémité de la pipette sur la peau et presser fermement plusieurs fois pour en vider le contenu directement sur la peau.

. Toutes les espèces
Le produit a un goût amer et peut provoquer occasionnellement une salivation si l’animal se lèche au site d'application, immédiatement après le traitement. Il ne s'agit pas d'un signe d'intoxication, cet effet disparaît en quelques minutes, sans aucun traitement. L'application du produit à la base du cou permet de minimiser le risque que le chat se lèche au site d'application.
Appliquer le produit sur une peau saine.
Veiller à ce que des animaux récemment traités ne puissent se lécher entre eux.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Une pipette de 0,4 ml contient :
Substance active :
Imidaclopride ..... 40,0 mg
Excipients :
Butylhydroxytoluène (E 321) ..... 0,4 mg
Alcool benzylique (E1519) ..... 332,8 mg
Excipient QSP ..... 1 pipette de 0,4 ml

Principes actifs / Molécule :

Alcool benzylique, Butylhydroxytoluène, Imidaclopride, QSP, Substance active

Forme pharmaceutique :

Solution

Temps d'attente :

Ne pas utiliser chez les lapins destinés à la consommation.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

L'imidaclopride, 1‑(6‑chloro‑3‑pyridylméthyl)‑N‑nitro‑imidazolidin‑2‑ylideniamine, est un antiparasitaire externe appartenant à la famille des chloronicotiniles. Du point de vue chimique, il s'agit plus précisément d'une chloronicotinyl nitroguanidine.
La substance possède une forte affinité pour les récepteurs nicotiniques de l'acétylcholine de la région post‑synaptique du système nerveux central des insectes. L'inhibition de la transmission cholinergique conduit à la paralysie et à la mort des insectes. De part sa faible affinité pour les récepteurs nicotiniques des mammifères et son faible passage supposé de la barrière hématoméningée de ceux-ci, l'imidaclopride n'a pas d'effet sur le système nerveux central des mammifères. Ceci est confirmé par les résultats obtenus lors des essais d'innocuité avec administration systémique de doses sublétales à des lapins, rats et souris.
Des études récentes ont permis de démontrer une efficacité de l'imidaclopride sur les stades larvaires des puces, dans l'environnement des animaux traités, en plus de son effet adulticide. Les stades larvaires présents dans l'environnement des animaux sont tués par contact avec l'animal traité.

Propriétés pharmacocinétiques :

Le produit est destiné à une administration par voie cutanée. Après application topique chez le chat, la substance active est rapidement distribuée sur tout le corps.
Les études de tolérance aiguë sur la peau chez le rat et les études de surdosage et de cinétique sanguine chez l'espèce cible ont démontré que l'absorption systémique est très faible, transitoire et n'intervient pas dans l'efficacité. Ceci est confirmé par une étude qui a démontré que les puces ne meurent pas après ingestion du sang d'animaux préalablement traités mais dont la peau et le poil ont été nettoyés de toute trace de substance active.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas traiter les chatons non sevrés de moins de 8 semaines.
Ne pas utiliser chez les lapins de moins de 10 semaines.
Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients de ce produit.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

La réinfestation par émergence de nouvelles puces dans l'environnement peut persister pendant 6 semaines voire plus, après le traitement. Le renouvellement du traitement peut alors s'avérer nécessaire en fonction de la pression parasitaire. Lors d'infestation massive de l'environnement par les puces, il peut être recommandé d'utiliser en complément un traitement approprié de l'environnement contre les puces adultes et leurs stades de développement.
Afin de traiter au mieux les infestations de l’environnement, il est recommandé que tous les chiens, chats et lapins du foyer soient traités. Le traitement des chattes et lapines allaitantes contrôle les infestations par les puces des mères et de leur portée.
Le traitement reste efficace si l'animal est mouillé, par exemple après une averse. Cependant, le renouvellement du traitement peut s'avérer nécessaire en fonction de la présence ou non de puces dans l'environnement. Dans ce cas, un intervalle minimum d'une semaine doit être respecté entre deux applications.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Le produit a un goût amer et peut provoquer occasionnellement une salivation si l’animal se lèche au site d'application, immédiatement après le traitement. Il ne s'agit pas d'un signe d'intoxication, cet effet disparaît en quelques minutes, sans aucun traitement (voir aussi la rubrique "Posologie et voie d'administration").
Dans de très rares cas, (moins d’ un animal sur 10000, y compris les cas isolés), des réactions cutanées telles que perte de poil, rougeurs, démangeaisons et lésions cutanées peuvent survenir chez les chats et les lapins.
Des cas d'agitation ont aussi été rapportés.
Une salivation excessive et des signes nerveux tels que incoordination, tremblements et dépression ont aussi été rapportés exceptionnellement chez le chat.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Le produit s'utilise par application cutanée et ne doit pas être administré par voie orale.
Appliquer sur une peau saine.
Éviter le contact de la solution avec les yeux ou la bouche de l'animal traité.
Veiller à ce que des animaux récemment traités ne puissent se lécher entre eux.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Ne pas masser le site d’application.
Le produit contient de l’alcool benzylique et peut provoquer une sensibilisation de la peau ou des réactions cutanées transitoires dans de rares cas (par exemple, une irritation, des picotements).
Éviter tout contact du produit avec les yeux et la bouche.
Ne pas manger, boire ou fumer pendant l'application.
En cas de contact avec la peau, laver avec de l'eau et du savon.
En cas de contact oculaire accidentel, rincer abondamment les yeux à l'eau. Si une irritation de la peau ou des yeux persiste, ou en cas d'ingestion accidentelle du produit, consulter un médecin.
Bien se laver les mains après l'application.
Après application, ne pas caresser ni toiletter les animaux jusqu’à ce que le site d’application soit sec.
Les personnes présentant une sensibilité connue à l’imidaclopride doivent éviter tout contact avec ce médicament vétérinaire.

Autres précautions

Le solvant présent dans ce produit peut tâcher certains matériaux tels que le cuir, les tissus, les plastiques et les surfaces vernies. Laisser sécher le site d’application avant de permettre le contact  avec de tels matériaux.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Aucun effet embryotoxique, tératogène ou sur la reproduction n'a été observé lors des études menées avec l'imidaclopride chez le rat et le lapin.
Les études menées chez les chattes gestantes et en lactation, en contact avec leur portée, sont limitées. Ces essais n'ont montré aucun effet indésirable chez ces animaux.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Chez le chat, l'application hebdomadaire de 5 fois la dose thérapeutique pendant 8 semaines n'a provoqué aucun signe clinique indésirable.
Chez le lapin, l’administration de 45 mg d’imidaclopride/kg de poids corporel pendant 4 semaines consécutives (soit 4 fois la dose thérapeutique) n’a provoqué aucun effet indésirable.
Dans de rares cas lors de surdosage ou de léchage du site d'application, des troubles nerveux (tels que contractions, tremblement, ataxie, mydriase, myosis ou léthargie) peuvent survenir chez les chats. Une intoxication après ingestion accidentelle chez l'animal est improbable. En cas d'ingestion accidentelle, un traitement symptomatique doit être instauré. Il n'y a pas d'antidote spécifique, l'administration de charbon actif peut être bénéfique.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Aucune interaction n'a été observée entre ce médicament, administré à 2 fois la dose thérapeutique, et les médicaments antiparasitaires vétérinaires classiquement utilisés : lufénuron, pyrantel et praziquantel.
La compatibilité de ce médicament a été également démontrée avec un large éventail de traitements de routine dans les conditions pratiques, y compris la vaccination.

Incompatibilités

Non connues.

Conservation

Durée de conservation

5 ans.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Ce médicament vétérinaire ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.
Conserver la plaquette thermoformée  dans la boîte.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régis par la réglementation sur les déchets.

L’imidaclopride peut s’avérer toxique pour les  organismes aquatiques. Ne pas contaminer les étangs, les cours d’eaux ou les fossés avec le produit ou les emballages vides.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

Titulaire de l'AMM :
BAYER HEALTHCARE SAS
220 avenue de la recherche
59120 LOOS

Exploitant :
BAYER HEALTHCARE ANIMAL HEALTH
10 Place de Belgique
Paris - La Défense
92250 LA GARENNE COLOMBES

Exploitant :

BAYERHEALTH CARE SAS
Animal Health
10, place de Belgique - BP 103
92254 LA GARENNE COLOMBES Cedex
Tel: 01 49 06 56 00
Fax: 01 49 06 58 48

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/2962824 1/2011 - 03/11/2011

Présentations

Boite de 1 plaquette thermoformée de 4 pipettes de 0,4 ml
GTIN : 04007221036616
Boîte de 1 plaquette thermoformée de 6 pipettes de 0,4 ml
GTIN : 04007221036647

Classification ATC Vet

QP53AX17