CEVAMULINE® Solution Lapin

Solution - Alcool benzylique, Tiamuline

Mise à jour le 1 mars 2019

Espèces cibles

Lapins.

Indications d’utilisation

Chez les lapins :
- réduction de la mortalité due à l’entérocolite épizootique associée aux infections à Clostridium perfringens sensibles à la tiamuline.

Administration

Voie d'administration :

Voie orale.

Posologie :

Voie orale.

16 mg de tiamuline par kg de poids vif, par jour, pendant 10 jours, par voie orale dans l’eau de boisson, soit 16 ml de solution par 100 kg de poids vif et par jour pendant 10 jours.

Afin d'assurer un dosage correct, le poids des animaux doit être déterminé aussi précisément que possible pour éviter un sous-dosage.
La quantité d'eau de boisson médicamenteuse consommée par les animaux dépend de leur état clinique. Afin d'obtenir la posologie recommandée, la concentration du produit doit être ajustée en conséquence.
La consommation d'eau doit être surveillée à intervalles réguliers durant la médication.

Toute eau médicamenteuse non consommée dans les 24 heures doit être jetée.
En cas de non réponse au traitement dans les 5 jours, le diagnostic doit être revu.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

1 ml contient :
- Substance active :

Tiamuline (sf d’hydrogénofumarate) ..... 101,2 mg (soit 125 mg d'hydrogénofumarate de tiamuline)

- Excipient

Alcool benzylique (E1519) ..... 15,0 mg

Principes actifs / Molécule :

Alcool benzylique, Tiamuline

Forme pharmaceutique :

Solution

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste I.
À ne délivrer que sur ordonnance vétérinaire devant être conservée pendant au moins 5 ans.

Temps d'attente :

Viande et abats : 2 jours.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

La tiamuline est un antibiotique temps-dépendant appartenant à la classe des pleuromutilines.
La tiamuline est un inhibiteur de la synthèse protéique au niveau de la sous-unité 50 S du ribosome.
La tiamuline a une action marquée sur les organismes à Gram + tel que Streptococci, Staphylococci, Clostridia et aussi sur les mycoplasmes. Les bactéries à Gram - telles que Pseudomonas aeruginosa, Proteus et entérobactéries sont naturellement résistantes.
La résistance à la tiamuline est localisée sur le gène rplC codant pour la protéine ribosomale L3, provoquant une altération du site de fixation de la tiamuline.
Les résistances sont chromosomiques d’apparitions lentes et progressives. Aucune co- et cross-résistance n’a été observée avec la tylosine et la bacitracine.

Propriétés pharmacocinétiques :

Après une administration orale répétée de 16 mg de tiamuline par kg pendant 10 jours consécutifs, l’état d’équilibre est rapidement atteint et aucune accumulation excessive de tiamuline n’a été observée ni dans le plasma ni dans le tractus digestif.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients

Ne pas utiliser avec du monensin, du narasin, ou avec tout autre ionophore.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Clostridium perfringens n’étant qu’un des nombreux facteurs étiologiques attribués à l’EEL, il est indispensable d’améliorer les facteurs d’ordre zootechnique.

Débuter le traitement dès qu’un premier cas de mortalité suite à une entérocolite associée à Clostridium perfringens est confirmé.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Une légère diminution de la consommation hydrique peut être observée temporairement.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Avant la mise en place du traitement, la conduite d’élevage et l’hygiène devraient être réexaminées par rapport aux facteurs de risque d’expression de la maladie.
Le traitement devrait être instauré en cas d’antécédents historiques d’entérocolite épizootique dans l’élevage et dès les premières morts confirmées.
L’utilisation du produit doit reposer sur la réalisation d’antibiogrammes chaque fois que cela est possible et doit prendre en compte les politiques officielles et locales d’utilisation des antibiotiques.
L'utilisation du produit en dehors des recommandations du RCP peut augmenter la prévalence des bactéries résistantes au produit et peut diminuer l'efficacité du traitement avec d'autres quinolones compte tenu de possibles résistances croisées.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Les personnes ayant une sensibilité connue à la tiamuline doivent éviter le contact avec le produit.
Porter des gants imperméables lors de la manipulation ou de l’administration du produit.
Éviter tout contact avec la peau et les yeux lors de la manipulation du produit. Éviter l’inhalation accidentelle.
En cas de projection dans les yeux, rincer abondamment à l’eau claire.
Après exposition si des symptômes tels qu’une éruption cutanée apparaissent, demander un avis médical.
Se laver les mains après utilisation.

Autres précautions

En raison d’un risque environnemental lié aux résidus de tiamuline, le médicament ne doit être utilisé que lorsque le mode d’élevage permet que les lisiers d’animaux traités soient dilués une fois avec les lisiers d’animaux non traités.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Ne pas utiliser chez les lapines gestantes car l’administration de tiamuline provoque fœtotoxicité et toxicité maternelle à partir de 55 mg/kg/jour.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

À partir de 5 fois la dose recommandée, une légère baisse de la consommation alimentaire est observée chez les femelles.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

La tiamuline interagit avec le monensin, le narasin ou tout autre ionophore, et peut entraîner des signes indifférenciables d'intoxication aux ionophores. Les lapins ne doivent pas recevoir de produits contenant du monensin, du narasin, ou tout autre ionophore pendant au moins 7 jours avant ou après le traitement avec de la tiamuline. Un ralentissement important de la croissance, de l'ataxie, une paralysie ou de la mortalité peuvent en résulter.

Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments vétérinaires.

Conservation

Durée de conservation

4 ans.
Après ouverture : 3 mois.
Après dilution dans l’eau de boisson : 24 heures.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Aucune.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

CEVA SANTE ANIMALE
10 avenue de La Ballastière
33500 LIBOURNE

Exploitant :

CEVA Santé animale
10 avenue de la Ballastière
33500 LIBOURNE
Tél : 05.57.55.40.40
Fax : 05.57.55.41.98

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/9392718 9/2009 - 09/07/2009

Présentations

Flacon de 5 litres
GTIN : 03411111864820
Flacon de 1 litre
GTIN : 03411111864776

Classification ATC Vet

QJ01XQ01