DERMIPRED® 5 Comprimés sécables pour chiens et chats

Comprimé - Prednisolone, Blé, Substance active

Mise à jour le 8 novembre 2017

Espèces cibles

Chiens et chats.

Indications d’utilisation

Chez les chiens et les chats :
- traitement des inflammations aiguës de l’appareil locomoteur : arthrites, synovites.
- traitement des affections dermatologiques à caractère immuno-allergique : dermite atopique, dermite par allergie aux piqûres de puces, dermite pyotraumatique, dermite allergique de contact et dermite allergique d’origine alimentaire.

Administration

Voie d'administration :

Voie orale.

Posologie :

- Chez les chiens, suivant le principe de la corticothérapie à jour alterné :
. phase d’induction : 1 mg de prednisolone par kg de poids corporel et par jour, pendant les 7 premiers jours, soit 1 comprimé pour 5 kg de poids corporel par jour pendant 7 jours.
. phase d’entretien : 1 mg de prednisolone par kg de poids corporel tous les 2 jours pendant les 14 jours suivants, soit 1 comprimé pour 5 kg de poids corporel tous les 2 jours pendant 14 jours.

- Chez les chats :
1 mg de prednisolone par kg de poids corporel et par jour, pendant 5 jours, soit 1/2 comprimé par jour pour 2,5 kg de poids corporel.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Un comprimé sécable de 200 mg contient :
Substance active :
Prednisolone ..... 5 mg

Principes actifs / Molécule :

Prednisolone, Blé, Substance active

Forme pharmaceutique :

Comprimé

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste I.
À ne délivrer que sur ordonnance.

Temps d'attente :

Sans objet.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

La prednisolone est un anti-inflammatoire stéroïdien de synthèse appartenant à la famille des glucocorticoïdes. Elle est utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires, immuno-dépressives et antiallergiques.
Les principaux effets de la prednisolone sont ceux des glucocorticoïdes.

- Action anti-inflammatoire
Les propriétés anti-inflammatoires de la prednisolone s'expriment à  faible dose et s'expliquent :
. par une inhibition de la phospholipase A2, provoquant une diminution de la synthèse de l'acide arachidonique, précurseur de nombreux métabolites pro-inflammatoires. La libération de l'acide arachidonique du composant phospholipidique de la membrane cellulaire dépend de la phospholipase A2. Les stéroïdes inhibent indirectement cette enzyme en induisant la synthèse endogène de polypeptides, les lipocortines, qui possèdent une activité anti-phospholipase.
. par un effet de stabilisation membranaire, notamment au niveau des lysosomes empêchant la libération d'enzymes hors du sac lysosomial.

- Action immunodépressive
Les propriétés immunodépressives de la prednisolone s'expriment à dose plus importante tant sur les macrophages (ralentissement de la phagocytose, diminution de l'afflux vers les foyers inflammatoires) que sur les neutrophiles et les lymphocytes. L'administration de prednisolone entraîne une diminution de la production d'anticorps et une inhibition de plusieurs facteurs du complément.

- Action antiallergique
Comme tous les corticoïdes, la prednisolone inhibe la libération de l'histamine par les mastocytes. La prednisolone est active dans toutes les manifestations d'allergie en complément du traitement spécifique.

Propriétés pharmacocinétiques :

Après administration orale la prednisolone est rapidement et presque totalement résorbée dans le tube digestif (80 %).
Elle se lie fortement (90 %) et réversiblement aux protéines plasmatiques. Elle diffuse dans tous les tissus et liquides organiques, elle franchit la barrière placentaire et passe en petite quantité dans le lait maternel.
La prednisolone est éliminée par voie urinaire, à la fois sous forme inchangée et sous forme de métabolites sulfo et glycurono-conjugués.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Les contre-indications sont communes aux autres glucocorticoïdes :
- infections virales, bactériennes, mycosiques ou parasitaires non contrôlées par un traitement spécifique ;
- insuffisance cardiaque ;
- glaucome ;
- diabète sucré patent ;
- syndrome de Cushing spontané ;
- ulcères gastro-intestinaux évolutifs ;
- lésions rénales ;
- hypertension.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Aucune.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Les schémas thérapeutiques recommandés limitent les risques de survenue d’effets indésirables.
Les effets indésirables les plus courants sont la polyphagie, la polyuro-polydipsie et les troubles comportementaux (excitation ou dépression).

En cas de traitement à dose élevée et sur une longue durée, d’autres effets secondaires, plus importants peuvent apparaître :
- perturbation du métabolisme électrolytique (alcalose, hypokaliémie, tendance aux œdèmes) ;
- troubles du métabolisme glucidique avec hyperglycémie et glycosurie, avec polyurie et polydipsie ;
- troubles du métabolisme osseux, faiblesse musculaire ;
- troubles digestifs ;
- syndrome de Cushing iatrogène ;
- syndrome de déplétion corticostéroïdienne lors d’une cessation du traitement en phase d’induction ;
- augmentation de la sensibilité aux infections.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Une surveillance particulière est nécessaire, car le traitement peut favoriser l’apparition d’effets secondaires particuliers ou aggraver une affection latente dans le cas de :
- troubles oculaires (ulcération cornéenne, cataracte) ;
- insuffisance hépatique ou rénale sévère ;
- diabète ;
- animaux très âgés ou dénutris qui supportent mal l’augmentation du catabolisme protidique ;
- jeunes animaux en raison des risques de retard de croissance ;
- syndrome d’immuno-dépression ;
- ulcère gastro-intestinal et antécédents.

Ne jamais interrompre le traitement, à dose immunosuppressive, au cours de la phase d’induction, sans mettre en œuvre la corticothérapie à jours alternés pendant au moins 5 jours.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Aucune.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Les études chez les animaux de laboratoire ont mis en évidence des effets fœtoxiques. L'administration de corticostéroïdes au cours de la gestation n'est pas recommandée.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

En cas de surdosage massif en une seule prise et rapidement décelé, le traitement consiste en un lavage d'estomac et un traitement symptomatique. Il n'existe pas d'antidote spécifique.

En cas de surdosage prolongé, les symptômes sont les suivants :
- surcharge pondérale, atrophie musculaire, troubles digestifs, ostéoporose ;
- signes neuro-psychiques : excitation, agitation ;
- signes endocriniens et métaboliques : syndrome de Cushing iatrogène ;
- arrêt de croissance ;
- signes biologiques : glycosurie, hyperglycémie, hypokaliémie.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Ne pas associer glucocorticoïdes et vaccination.

- Associations nécessitant des précautions d’emploi :
. antiépileptiques (augmentation du catabolisme de la prednisolone) ;
. anticoagulants et héparines (aggravation du risque hémorragique) ;
. insuline, sulfamides hypoglycémiants (élévation de la glycémie) ;
. toutes les substances interférant avec les enzymes hépatiques sont susceptibles de modifier la courbe de métabolisme de la prednisolone. L’utilisation simultanée avec des substances telles que le phénobarbital ou la rifampicine doit donc être médicalement surveillée.

- Associations susceptibles d’altérer l’efficacité de la prednisolone :
la prise simultanée d’antiacides peut conduire à une diminution de l’absorption digestive de la prednisolone entraînant une diminution de son efficacité.

Incompatibilités

Non connues.

Conservation

Durée de conservation

18 mois.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Ne pas conserver à une température supérieure à +25°C.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

CEVA SANTE ANIMALE
10 avenue de la Ballastière
33500 LIBOURNE

Exploitant :

CEVA Santé animale
10 avenue de la Ballastière
33500 LIBOURNE
Tél : 05.57.55.40.40
Fax : 05.57.55.41.98

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/6099059 4/2005 - 12/12/2005

Présentations

Boîte de 10 plaquettes thermoformées de 12 comprimés sécables
GTIN : 03660176011636

Classification ATC Vet

QH02AB06