DRONCIT® Solution

Solution - Praziquantel, QSP

Mise à jour le 15 janvier 2018

Espèces cibles

Chiens et chats.

Indications d’utilisation

Affections à parasites sensibles au praziquantel : chez les chiens et les chats, traitement des infestations par les cestodes gastro-intestinaux suivants :

- Echinococcus granulosus
- Echinococcus multilocularis
-Dipylidium caninum
-Taenia ovis
-Taenia hydategina
-Multiceps multiceps
-Mesocestoides
spp.
-Taenia pisiformis
-Hydategina (Taenia) Taeniformis
-Joyeuxiella pasquali

Administration

Voie d'administration :

Voies sous-cutanée ou intramusculaire.

Posologie :

Injection intramusculaire ou sous-cutanée unique de 5,68 mg par kg de poids corporel, soit 0,1 ml par kg de poids corporel.

Les volumes d’injection supérieurs à 3 ml doivent être administrés par voie intramusculaire ou répartis en deux points. La voie intramusculaire est préférable lorsqu’il y a suspicion d’échinococcose.  Avant le traitement, les mesures de diète ou de mise à jeun ne sont pas nécessaires.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Praziquantel ..... 0,568 g

Excipient QSP ..... 10 ml

Principes actifs / Molécule :

Praziquantel, QSP

Forme pharmaceutique :

Solution

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste II.
À ne délivrer que sur ordonnance.

Temps d'attente :

Sans objet.

 

Propriétés

Propriétés pharmacologiques :

 



Propriétés pharmacodynamiques :

Le praziquantel, dérivé de la pyrazino-isoquinoléine, agit sur les adultes et les stades larvaires des cestodes du chien et du chat. Son spectre d’action englobe toutes les espèces importantes de cestodes : Echinococcus spp, Taenia spp, Dipylidium caninum, Joyeuxiella pasqualei, Mesocestoides spp.
Le praziquantel est rapidement absorbé à la surface du parasite et agit en modifiant la perméabilité au Ca2+ des membranes du parasite. Cela entraîne des dommages sévères du tégument du parasite, des contractions, une paralysie et une perturbation du métabolisme, entraînant ainsi la mort du parasite.

Propriétés pharmacocinétiques :

Après administration orale, le praziquantel, est entièrement résorbé dans le tractus digestif. Les concentrations sériques maximales sont atteintes dans un délai de 0,3 à 2 heures. Le praziquantel est ensuite rapidement métabolisé dans le foie. Le praziquantel subit un cycle entérohépatique important.
Parmi les métabolites, le métabolite principal est le 4-hydroxycyclohexyl, dérivé du praziquantel. Le praziquantel est complètement éliminé sous forme de métabolites via l’urine, la bile et les matières fécale.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Aucune connue.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Les puces hôtes intermédiaires de Dipylidium sont une source d’infestation pour le chien et le chat. Pour éviter les réinfestations, il est recommandé de lutter contre les parasites externes des animaux et de leur environnement (niche, panier….) et d’associer une vermifugation à tout traitement antipuces.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Dans de très rares cas, certains animaux peuvent présenter une sensibilité locale à l’administration par voie sous-cutanée.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Aucune.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Aucune.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Aucun effet embryotoxique, tératogène ou sur la reproduction n’a été observé lors des études menées chez les animaux de laboratoire, ainsi que chez la chatte et la chienne.
La spécialité peut être administrée pendant la gestation et la lactation.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Des vomissements ont été observés à partir de 10 fois la dose thérapeutique chez le chien et 20 fois la dose chez le chat.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Le médicament peut être associé à d’autres médications notamment nématocides. En revanche, il ne doit pas être administré simultanément avec un vermifuge contenant de la pipérazine comme matière active.

Incompatibilités

En l'absence d'études de compatibilité, la spécialité ne doit pas être mélangée avec d'autres médicaments vétérinaires.

Conservation

Durée de conservation

3 ans.
Après ouverture : utiliser immédiatement et ne pas conserver.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Aucune.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

Titulaire de l'AMM :
BAYER HEALTHCARE SAS
220, avenue de la recherche
59120 LOOS

Exploitant :
BAYER HEALTHCARE
DIVISION ANIMAL HEALTH
13, rue Jean Jaurès
92807 PUTEAUX cedex

Exploitant :

BAYERHEALTH CARE SAS
Animal Health
10, place de Belgique - BP 103
92254 LA GARENNE COLOMBES Cedex
Tel: 01 49 06 56 00
Fax: 01 49 06 58 48

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/5973265 7/1982 - 12/11/1982

Présentations

1 flacon de 10 ml
GTIN : 04007221028000

Classification ATC Vet

QP52AA01