Indications d’utilisation

Hormonothérapie chez les vaches, les brebis, les chèvres, les truies et les chiennes :
- atonie utérine en période puerpérale.
- part languissant.
- rétention placentaire.
- initiation de l'éjection du lait en cas de rétention lactée.
- traitement d'appoint lors de mammite.
- traitement d'appoint lors de métrite.

Administration

Voie d'administration :

Voies intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse.

Posologie :

- Chez les vaches
30 à 50 UI par voies intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse.

- Chez les brebis
15 à 20 UI par voies intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse.

- Chez les truies
20 à 40 UI par voies intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse.

- Chez les chiennes
5 à 10 UI par voies intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse.

Par voie intraveineuse, ces posologies doivent être diminuées de moitié.
Ces posologies peuvent être répétées toutes les 2 heures si nécessaire.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Un ml contient :
Substance active :
Oxytocine ..... 10 UI
Excipients :
Phénol ..... 5 mg
Chlorobutanol anhydre ..... 5 mg

Principes actifs / Molécule :

Oxytocine, Chlorobutanol, Phénol, Substance active

Forme pharmaceutique :

Solution

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste II.
À ne délivrer que sur ordonnance devant être conservée pendant au moins 5 ans.

Temps d'attente :

Viande et abats : zéro jour.

Lait : zéro jour.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

L’oxytocine est une hormone naturellement secrétée par l’hypophyse postérieure chez tous les mammifères. Elle se présente sous forme d’un nonapeptide cyclique.
L'oxytocine se fixe sur les récepteurs des cellules musculaires de l'utérus et des glandes mammaires. Ces récepteurs, couplés à une protéine G, activent les phospholipases C conduisant à l'augmentation de la concentration intracellulaire en calcium. Les ions Ca2+ ainsi libérés favorisent les interactions entre les protéines d'actine et de myosine, à la base de la contraction musculaire. Il en résulte une stimulation de la contraction des muscles lisses de l’utérus et de la glande mammaire.

Propriétés pharmacocinétiques :

Après administration parentérale, l’oxytocine est rapidement absorbée et est partiellement liée aux protéines plasmatiques. Sa demi-vie terminale est courte (2 à 3 minutes).
Elle est rapidement inactivée au niveau hépatique par voie enzymatique (oxytocinase) et éliminée par les reins.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Dystocie fœtale et non dilatation du col de l'utérus.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Aucune.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Non connus.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

À n'utiliser qu'après avoir préalablement vérifié l'absence de dystocie fœtale et la dilatation du col de l'utérus.
Dans le cas de part languissant chez les truies, administrer seulement après la naissance de 1 ou 2 porcelets.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

En cas d'injection accidentelle de la spécialité chez une femme qui n'est pas enceinte, les effets secondaires suivants peuvent survenir : rougeur et chaleur faciales, douleur abdominale basse. Ces symptômes disparaissent toutefois assez rapidement.
Les femmes enceintes, post-partum ou allaitantes ne doivent pas administrer le produit aux animaux afin d'éviter toute injection accidentelle. L’injection accidentelle chez la femme enceinte peut provoquer des contractions utérines.

Autres précautions

Sans objet.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

En l’absence de données chez les espèces cibles, la spécialité ne pourra être utilisée qu’après évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire responsable.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

En cas de surdosage, une incoordination des contractions utérines peut être observée.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

La stimulation des récepteurs β-adrénergiques peut réduire l’effet de l’oxytocine sur l’utérus ou la glande mammaire.

Incompatibilités

Non connues.

Conservation

Durée de conservation

2 ans.
Après ouverture : 28 jours.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

À conserver à une température comprise entre +2°C et +8°C.
À conserver dans l’emballage d’origine et à l'abri de la lumière.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

CEVA SANTE ANIMALE
10 avenue de La Ballastière
33500 LIBOURNE

Exploitant :

CEVA Santé animale
10 avenue de la Ballastière
33500 LIBOURNE
Tél : 05.57.55.40.40
Fax : 05.57.55.41.98

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/2930897 6/1984 - 11/07/1984

Présentations

Flacon de 50 ml
GTIN : 03411110001615

Classification ATC Vet

QN01BB02