PRIFINIAL® Comprimés chats et chiens nains

Comprimé - Bromure de prifinium

Mise à jour le 26 février 2019

Espèces cibles

Chats et chiens nains.

Indications d’utilisation

Chez les chats et les chiens nains :
- traitement symptomatique des affections spasmodiques digestives, notamment lors de diarrhée, douleurs spastiques, gastrite, météorisme et obstruction intestinale.

Administration

Voie d'administration :

Voie orale.

Posologie :

4,67 mg de bromure de prifinium par kg de poids corporel, soit 1 comprimé pour 1,5 kg de poids corporel, par voie orale.

Lors de traitement associant solution injectable et comprimés, les meilleurs résultats sont obtenus lorsqu'on administre le premier comprimé aussitôt après l'injection.
Administrer les comprimés avant les repas.
Mettre de l'eau à disposition des animaux après administration des comprimés.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Un comprimé de 75,03 mg contient :
- Substance active :
Bromure de prifinium ..... 7 mg

- Excipient QSP ..... 1 comprimé de 75,03 mg

Principes actifs / Molécule :

Bromure de prifinium

Forme pharmaceutique :

Comprimé

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste II.
À ne délivrer que sur ordonnance.

Temps d'attente :

Sans objet.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

Le bromure de prifinium est un ammonium quaternaire à action anticholinergique spécifique des récepteurs muscariniques du tube digestif.
Son action sur l'hypermotilité digestive et le spasme a été mise en évidence, entre autres, par des études électromyographiques internes chez l'animal : le bromure de prifinium efface les potentiels d'action du tube digestif, tout en respectant son rythme de base.
Il exerce aussi une bonne action antisécrétoire, l'hypersécrétion digestive étant sous la dépendance vagale.

Propriétés pharmacocinétiques :

Le bromure de prifinium se distribue préférentiellement au niveau du tractus digestif et est éliminé essentiellement par la voie biliaire et dans les sécrétions digestives.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas de :
- glaucome ;
- hypertrophie de la prostate (risque de rétention urinaire) ;
- arythmie tachycarde ;
- constipation suite à une atonie intestinale ;
- sténose pylorique ;
- rétrécissement mécanique du tractus gastro-intestinal.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Aucune.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Dans de très rares cas, des muqueuses sèches et une mydriase ont été observées.

Des réactions d'hypersensibilité (œdème facial, œdème de Quincke, anaphylaxie) ont très rarement été rapportées sur la base de l'expérience acquise en matière de sécurité après la commercialisation.

 

La fréquence des effets indésirables est définie selon la convention suivante :

- Très fréquent (plus d'un animal sur 10 présentant des effets indésirables au cours du traitement)

- Commun (plus de 1 mais moins de 10 animaux sur 100)

- Peu fréquent (plus de 1 mais moins de 10 animaux sur 1 000)

- Rare (plus de 1 mais moins de 10 animaux sur 10 000)

- Très rare (moins de 1 animal sur 10 000, y compris les cas isolés).

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

À utiliser avec précautions en cas d’insuffisance rénale ou hépatique.
Monothérapie des coliques de spasme, le produit reste une thérapeutique d’appoint des diarrhées infectieuses ou parasitaires en prolongeant le contact entre médications spécifiques et muqueuses digestives, en réduisant la durée du flux diarrhéique et en diminuant les risques de complications secondaires qui lui sont liés.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Aucune.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

En l'absence de données pendant la gestation, l'utilisation du médicament n'est pas recommandée.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Risque de dépression respiratoire et d'arythmie tachycarde en cas de surdosage.
Expérimentalement, l'administration de doses cent fois plus fortes que les doses antimuscariniques utilisées en thérapeutique engendre un effet curarisant. Lors d'absorption massive, il pourrait s'avérer nécessaire de mettre en œuvre une assistance respiratoire et d'injecter de l'ésérine, de la pilocarpine ou de la néostigmine.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Non connues.

Incompatibilités

Non connues.

Conservation

Durée de conservation

3 ans.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Aucune.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

VETOQUINOL
MAGNY VERNOIS
70200 LURE

Exploitant :

Laboratoire VETOQUINOL S.A.
70204 LURE CEDEX
Direction France
31, rue des Jeûneurs
75002 PARIS
Tél : 01.55.33.50.25
Fax : 01.47.70.42.05

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/7418065 3/1981 - 27/07/1981

Présentations

Boite de 20 comprimés
GTIN : 03605874229891

Classification ATC Vet

QA03AB18