THERIOS® 75 Comprimés à croquer pour chats

Comprimé - Céfalexine, QSP, Blé, Substance active

Mise à jour le 8 novembre 2017

Espèces cibles

Chats.

Indications d’utilisation

Chez les chats :  
- affections à germes sensibles à la céfalexine.
- infections urinaires basses dues à E. coli et Proteus mirabilis.
- infections cutanées : pyodermites dues à Staphylococcus spp.
- plaies infectées et abcès dus à Pasteurella spp.

Administration

Voie d'administration :

Voie orale.

Posologie :

15 mg de céfalexine par kg de poids corporel 2 fois par jour, soit 1 comprimé pour 5 kg de poids corporel pendant :
- 5 jours pour les plaies et abcès ;
- 10 à 14 jours pour les infections urinaires basses ;
- 14 jours au minimum pour les pyodermites. Le traitement doit être poursuivi 10 jours après disparition des lésions.

Pour assurer une dose précise, et éviter tout sous-dosage, le poids de l’animal doit être évalué aussi précisément que possible.
Lors d’utilisation de demi-comprimé, remettre la fraction de comprimé restante dans l’alvéole de la plaquette thermoformée et l’utiliser lors de l’administration suivante.
Les comprimés sont aromatisés. Ils peuvent être administrés avec un peu de nourriture ou directement dans la gueule de l’animal.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Un comprimé de 250 mg contient :
Substance active :
Céfalexine (sf de monohydrate) ..... 75,0 mg

Excipient QSP ..... 1 comprimé sécable de 250 mg

Principes actifs / Molécule :

Céfalexine, QSP, Blé, Substance active

Forme pharmaceutique :

Comprimé

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste I.
À ne délivrer que sur ordonnance.

Temps d'attente :

Sans objet.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

La céfalexine agit par inhibition de la synthèse des nucléopeptides de la paroi bactérienne. Les céphalosporines inactivent par acétylation de l’enzyme responsable de la transpeptidation en la rendant incapable de lier entre eux les brins de peptidoglycanes contenant l’acide muramique. L’inhibition de la synthèse du matériau nécessaire à la construction de la paroi cellulaire aboutit à la formation d’une paroi défectueuse et par conséquent à des protoplastes osmotiquement instables. Les résultats de l’action combinée sont la lyse des cellules et la formation de filaments.
La céfalexine est active contre une grande majorité de bactéries à Gram + et à Gram - comme : Staphylococcus spp. (dont les souches résistantes à la pénicilline), Streptococcus spp., Escherichia coli, Klebsiella spp. et Salmonella spp. La céfalexine est naturellement insensible aux β-lactamases produites par les cocci à Gram +. En revanche les β-lactamases produites par les bacilles à Gram - peuvent inhiber la céfalexine par hydrolyse du cycle β-lactame. Cette résistance est transmise par voie plasmidique ou chromosomique.

La résistance à la céfalexine peut être due à l’un des mécanismes de résistance suivants :
- premièrement, la production de différentes β-lactamases (céphalosporinases) qui inactivent l’antibiotique est le principal mécanisme chez les bactéries Gram -.
- deuxièmement, une diminution de l’affinité pour les β-lactamines des protéines fixant les pénicillines est fréquemment impliquée dans l’émergence de bactéries Gram + résistantes aux β-lactamines.
- enfin, les pompes à efflux, qui exportent les antibiotiques à travers la membrane cellulaire et des changements de structure des porines, en réduisant la diffusion passive de l’antibiotique à travers la paroi cellulaire, peuvent contribuer à améliorer le phénotype résistant d’une bactérie.
Des phénomènes bien connus de résistances croisées (impliquant le même mécanisme de résistance) existent entre antibiotiques appartenant au groupe des β-lactamines en raison de leurs analogies de structures. Cela se produit avec les enzymes β-lactamases, des changements de structure des porines ou des changements dans les pompes à efflux. Une co-résistance (impliquant différents mécanismes de résistance) a également été décrite chez E. coli du fait d’un plasmide codant pour différents gènes de résistance.

Propriétés pharmacocinétiques :

Chez le chat, par voie orale, la biodisponibilité est de l'ordre de 56 %.
Chez le chat, le pic plasmatique de céfalexine de 22 μg/ml est atteint 1,6 heure après administration orale unique de 18,5 mg/kg de céfalexine.
La céfalexine est détectée dans le plasma jusqu'à 24 heures après administration.
La céfalexine possède une excellente diffusion tissulaire. L'élimination de la céfalexine s'effectue essentiellement (85 %) par voie urinaire sous forme active, les pics de concentration urinaire sont très supérieurs aux pics de concentration plasmatique.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas d’insuffisance rénale grave.
Ne pas utiliser chez les animaux présentant une hypersensibilité connue aux céphalosporines ou à toute autre substance du groupe des β-lactames.
Ne pas administrer aux lapins, cochons d'Inde, hamsters, gerbilles ou autres petits rongeurs.
L'utilisation du produit est contre-indiquée quand une résistance à la céfalexine est connue.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Aucune.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Des vomissements et/ou diarrhées ont été observés chez les chiens et les chats. En cas de vomissements et/ou de diarrhées répétés, il convient d’interrompre le traitement et de demander conseil au vétérinaire traitant.
Les réactions allergiques avec la céfalexine sont possibles et des réactions allergiques croisées avec d’autres β-lactames peuvent survenir.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Comme pour les autres antibiotiques principalement éliminés par voie rénale, une accumulation peut se produire lors d’altérations de la fonction rénale. En cas d’insuffisance rénale avérée, la dose doit être réduite et/ou l’intervalle d’administration augmenté et des médicaments néphrotoxiques ne doivent pas être administrés simultanément.
À chaque fois que possible, l’utilisation du produit devrait être basée sur un antibiogramme.
L'utilisation du produit doit prendre en considération les politiques officielles et locales sur l’antibiothérapie.
L’utilisation du produit, en dehors des recommandations du RCP peut entraîner une augmentation de la prévalence de souches bactériennes résistantes à la céfalexine et peut diminuer l’efficacité des traitements par d’autres pénicillines en raison de possibles résistances croisées.
Ce produit ne doit pas être utilisé chez des chatons de moins de 9 semaines.
L’utilisation du produit chez les chats de moins de 2,5 kg devra faire l’objet d’une évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire traitant.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Les pénicillines et les céphalosporines peuvent entraîner des réactions d'hypersensibilité (allergie) après injection, inhalation, ingestion ou contact cutané. Cette hypersensibilité aux pénicillines peut entraîner des réactions croisées avec les céphalosporines, et inversement.
Ces réactions d'hypersensibilité peuvent être occasionnellement graves.
Ne pas manipuler ce produit si vous savez être sensibilisé, ou s'il vous a été conseillé de ne pas entrer en contact avec ce type de molécule.
Manipuler le produit avec soins en prenant toute les précautions pour éviter toute exposition inutile. Se laver les mains après manipulation.
En cas de symptômes après exposition (rougeur cutanée), demander un avis médical en présentant la notice au médecin.
Un œdème de la face, des lèvres ou des yeux, ou des difficultés respiratoires constituent des signes graves, qui nécessitent un traitement médical urgent.
En cas d’ingestion accidentelle, consulter immédiatement un médecin en lui présentant la notice du produit.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Les études menées sur les animaux de laboratoire n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène de la céfalexine.
L'innocuité du produit n'a pas été évaluée chez la chatte en gestation ou en lactation. L'utilisation du médicament sera fonction de l'évaluation du rapport bénéfice/risque réalisée par le vétérinaire.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Sans objet.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

L'effet bactéricide des céphalosporines est neutralisé par l'utilisation simultanée de composés à action bactériostatique (macrolides, sulfonamides et tétracyclines).
L'association de céphalosporines de première génération avec des antibiotiques polypeptidiques, les aminoglycosides et certains diurétiques (furosémide) peut accroître la néphrotoxicité.
L’utilisation concomitante de ces substances devra être évitée.

Incompatibilités

Non connues.

Conservation

Durée de conservation

24 mois.
Les fractions de comprimés restantes après 24 heures doivent être éliminées.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Ne pas conserver à une température supérieure à +25°C.
Conserver dans le conditionnement d’origine.
Conserver les fractions de comprimés dans la plaquette thermoformée ouverte.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

CEVA SANTE ANIMALE
10 avenue de la Ballastière
33500 LIBOURNE

Exploitant :

CEVA Santé animale
10 avenue de la Ballastière
33500 LIBOURNE
Tél : 05.57.55.40.40
Fax : 05.57.55.41.98

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation

FR/V/6397329 7/2010 - 12/07/2010

Présentations

Boîte de 20 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables
GTIN : 03660176016655

Classification ATC Vet

QJ01DB01