APELKA® 5 mg/mL  Solution buvable pour chats

Solution - Thiamazole

Mise à jour le 6 juillet 2021

Espèces cibles

Chats

Indications d’utilisation

Stabilisation de l'hyperthyroïdie chez les chats, avant thyroïdectomie chirurgicale.

Traitement à long terme de l'hyperthyroïdie féline.

Administration

Voie d'administration :

Voie orale.

Posologie :

Administration par voie orale uniquement.

Le produit doit être directement administré dans la bouche du chat.

Ne pas administrer dans la nourriture car l'efficacité du produit avec ce mode d'administration n'a pas été établie.

 

Pour la stabilisation de l’hyperthyroïdie féline avant thyroïdectomie chirurgicale et en traitement à long terme de l'hyperthyroïdie féline, la dose initiale recommandée est de 5 mg de thiamazole par jour.

La dose quotidienne totale doit être répartie en deux prises administrées matin et soir. Pour améliorer la stabilisation de l'hyperthyroïdie, il est nécessaire de respecter chaque jour les mêmes moments d'administration du produit par rapport à la prise alimentaire.

 

Les paramètres hématologiques, biochimiques et le taux de T4 sérique total doivent être évalués avant le début du traitement et après 3 semaines, 6 semaines, 10 semaines, 20 semaines, puis tous les 3 mois par la suite. À chaque contrôle recommandé, la dose doit être ajustée en fonction du taux de T4 total et de la réponse clinique au traitement. La dose standard doit être ajustée par paliers de 2,5 mg, en visant la posologie la plus faible possible. Chez les chats pour lesquels les ajustements de doses doivent être particulièrement faibles, il convient d'utiliser des paliers d'1,25 mg. Si le taux de T4 total descend en dessous de la limite inférieure de l'intervalle de référence et si le chat présente des signes cliniques d'hypothyroïdie iatrogène (par exemple léthargie, inappétence, prise de poids et/ou problèmes dermatologiques tels qu’alopécie et sécheresse cutanée), une diminution de la dose quotidienne et/ou de la fréquence d'administration doit être envisagée.

 

Si une dose supérieure à 10 mg par jour est nécessaire, les animaux doivent être attentivement surveillés.

La dose administrée ne doit pas dépasser 20 mg par jour.

Pour un traitement à long terme de l’hyperthyroïdie, l’animal doit être traité à vie.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Un mL contient :

- Substance active :

Thiamazole ..... 5,00 mg

Principes actifs / Molécule :

Thiamazole

Forme pharmaceutique :

Solution

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Usage vétérinaire.

À ne délivrer que sur ordonnance.

Liste I

Temps d'attente :

Sans objet

 

Propriétés

Propriétés pharmacologiques :

Groupe pharmacothérapeutique : médicament anti-hyperthyroïdien, dérivés soufrés de l'imidazole.

Propriétés pharmacodynamiques :

Le thiamazole agit en bloquant la biosynthèse de l'hormone thyroïdienne in vivo. Son action principale est d'inhiber la liaison de l'iode à la peroxidase thyroïdienne, empêchant ainsi la fixation de l'iode sur la thyroglobuline et la synthèse des hormones T3 et T4.

Propriétés pharmacocinétiques :

Après administration par voie orale d'une dose de 5 mg de thiamazole chez des chats sains, la substance active est rapidement et complètement absorbée. L'élimination du médicament dans le plasma du chat est rapide avec une demi-vie de 4,35 heures. Le pic de concentration plasmatique survient 1,14 heure après l'administration. La Cmax est de 1,13 µg/mL.

Chez le rat, le thiamazole se lie faiblement aux protéines plasmatiques (5 %) ; 40 % de la dose se fixe sur les globules rouges. Le métabolisme du thiamazole chez les chats n'a pas été étudié. Toutefois, chez les rats, le thiamazole est rapidement métabolisé dans la thyroïde. Environ 64 % de la dose administrée est éliminé dans les urines et seulement 7,8 % est excrété dans les fèces. Ceci contraste avec ce qui est observé chez l'être humain où le foie joue un rôle important pour la dégradation métabolique de la substance. Le temps de résidence du médicament dans la thyroïde semble être plus long que dans le plasma.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas utiliser chez les chats atteints d'une maladie systémique telle qu’une affection hépatique primaire ou un diabète sucré.

Ne pas utiliser chez les chats présentant des signes de maladie auto-immune.

Ne pas utiliser chez les animaux présentant une anomalie de la lignée blanche sanguine, telle qu’une neutropénie ou une lymphopénie.

Ne pas utiliser chez les animaux présentant des troubles plaquettaires ou une coagulopathie (notamment une thrombocytopénie).

Ne pas utiliser chez les femelles gestantes ou allaitantes. Voir la rubrique « Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte ».

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Des effets indésirables ont été rapportés à la suite du traitement à long terme de l'hyperthyroïdie. Dans un grand nombre de cas, les symptômes sont légers et transitoires et ne justifient pas l’arrêt du traitement. Les effets indésirables les plus graves sont le plus souvent réversibles à l'arrêt du traitement.

Les effets indésirables sont rares. Les effets indésirables cliniques les plus fréquemment rapportés sont les suivants : vomissements, inappétence/anorexie, léthargie, prurit sévère et excoriations sur la tête et le cou, syndrome hémorragique et ictère associé à une affection hépatique, et anomalies hématologiques (éosinophilie, lymphocytose, neutropénie, lymphopénie, leucopénie légère, agranulocytose, thrombocytopénie ou anémie hémolytique). Ces effets indésirables disparaissent en 7 à 45 jours après arrêt du traitement par le thiamazole.

Des effets indésirables de type immunologique incluant une anémie, plus rarement une thrombocytopénie et la présence d’anticorps antinucléaires sériques, et, très rarement, une lymphadénopathie, peuvent survenir. Le traitement doit alors être interrompu aussitôt et remplacé par un autre traitement, après une période de convalescence suffisante.

Après un traitement à long terme par le thiamazole chez les rongeurs, une augmentation du risque de tumeur thyroïdienne a été observée, mais cela n'a pas été mis en évidence chez le chat.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Si une dose supérieure à 10 mg par jour est nécessaire, les animaux doivent être attentivement surveillés.

En cas d'insuffisance rénale, le rapport bénéfice/risque doit être soigneusement évalué par le vétérinaire avant utilisation du produit chez le chat. Le thiamazole pouvant réduire le taux de filtration glomérulaire, les effets du traitement sur la fonction rénale doivent être étroitement surveillés car la détérioration d’une insuffisance rénale sous-jacente est susceptible de se produire.

Des contrôles des paramètres hématologiques doivent être réalisés en raison d'un risque de leucopénie ou d'anémie hémolytique, avant l'initiation du traitement et doivent être particulièrement contrôlés ensuite.

Tout animal dont l’état semble soudainement se détériorer au cours du traitement, notamment s'il est fébrile, doit faire l'objet d'une prise de sang pour contrôler les paramètres hématologiques et biochimiques classiques. En cas de neutropénie (numération des neutrophiles < 2,5 x 109/l), l'animal doit recevoir un traitement prophylactique avec des antibactériens bactéricides et un traitement symptomatique.

Voir la rubrique « Posologie et voie d'administration » pour connaître les instructions de surveillance.

Le thiamazole pouvant provoquer une hémoconcentration, les chats doivent avoir accès en permanence à une source d'eau potable.

Chez des chats hyperthyroïdiens, des troubles gastro-intestinaux sont communément observés et pourraient interférer avec le succès du traitement oral.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Les personnes présentant une hypersensibilité connue (allergie) au thiamazole ou à l'un des excipients doivent éviter tout contact avec le médicament vétérinaire. Si des symptômes allergiques apparaissent, tels qu’une éruption cutanée, un gonflement du visage, des lèvres ou des yeux, ou des difficultés respiratoires, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l'étiquette.

Le produit peut provoquer une irritation cutanée ou oculaire. Éviter tout contact avec les yeux, incluant le contact main-œil. En cas de contact accidentel avec les yeux, les rincer immédiatement avec de l’eau claire courante. En cas d’apparition d’une irritation, consulter un médecin.

Se laver les mains à l'eau savonneuse après administration du produit et après avoir nettoyé les vomissures ou manipulé la litière souillée des animaux traités. En cas de projections ou d'éclaboussures sur la peau, laver immédiatement.

Le thiamazole peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, des céphalées, de la fièvre, des douleurs articulaires, un prurit (des démangeaisons) et une pancytopénie (baisse du nombre de globules et de plaquettes).

Éviter toute exposition cutanée et orale, incluant le contact mains bouche.

Ne pas manger, boire ou fumer, pendant la manipulation du produit ou de la litière souillée.

En cas d'ingestion accidentelle, demander immédiatement conseil à un médecin et lui montrer la notice ou l'étiquette.

Après l'administration du produit, tout résidu de produit restant sur la pointe de la seringue doseuse doit être essuyé avec un tissu. Le tissu contaminé doit être immédiatement éliminé.

La seringue utilisée doit être conservée avec le produit, dans l'emballage d'origine.

Ce produit peut provoquer une irritation des yeux.

Le thiamazole étant suspecté d'avoir un effet tératogène chez l’être humain, les femmes en âge de procréer doivent porter des gants imperméables à usage unique lorsqu'elles administrent le produit ou lorsqu'elles manipulent la litière ou les vomissures des chats traités.

Si vous êtes enceinte, si vous pensez l'être ou prévoyez une grossesse, vous ne devez pas administrer le produit ni manipuler la litière ou les vomissures des chats traités.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Des études de laboratoire sur des rats et des souris ont mis en évidence des effets tératogènes et embryotoxiques dus au thiamazole. Chez les chattes, l'innocuité du médicament vétérinaire n'a pas été établie en cas de gestation ou de lactation. Ne pas utiliser chez les chattes gestantes ou allaitantes.

Chez l’être humain et chez le rat, il est établi que le médicament traverse la barrière placentaire et se concentre dans la thyroïde fœtale. Un taux élevé de transfert dans le lait maternel est également observé.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Dans les études de tolérance menées sur de jeunes chats sains, des signes cliniques dose-dépendants ont été observés à des doses allant jusqu'à 30 mg de thiamazole par animal et par jour : anorexie, vomissements, léthargie, prurit, troubles hématologiques et biochimiques tels que neutropénie, lymphopénie, hypokaliémie et hypophosphatémie, hypermagnésémie, hypercréatininémie et apparition d'anticorps antinucléaires. À la dose de 30 mg de thiamazole par animal et par jour, certains chats ont présenté des symptômes d'anémie hémolytique et une dégradation sévère de leur état de santé. Certains de ces symptômes peuvent survenir chez des chats hyperthyroïdiens traités à des posologies allant jusqu'à 20 mg/jour.

Des doses excessives peuvent entraîner des symptômes d'hypothyroïdie. Cela est toutefois peu probable, car l'hypothyroïdie est habituellement corrigée par rétrocontrôle négatif. Voir la rubrique « Effets indésirables ».

En cas de surdosage, arrêter le traitement et mettre en place une thérapie symptomatique de soutien.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Un traitement simultané avec du phénobarbital peut réduire l’efficacité clinique du thiamazole.

Le thiamazole est connu pour réduire l’oxydation hépatique des vermifuges de la famille des benzimidazoles et peut entraîner une augmentation de leurs concentrations plasmatiques, en cas d’administration simultanée.

Le thiamazole exerce un effet immunomodulateur : il convient donc d'en tenir compte lorsqu'un programme de vaccination est envisagé.

Incompatibilités

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament vétérinaire ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments vétérinaires.

Conservation

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 2 ans.

Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : 6 mois.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Conserver le conditionnement primaire soigneusement fermé.

Pas de précautions particulières de conservation.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché :

NORBROOK LABORATORIES Ltd.
ROSSMORE INDUSTRIAL ESTATE
MONAGHAN
IRLANDE

 

Exploitant :

Boehringer Ingelheim Animal Health France SCS
29, avenue Tony Garnier
F-69007 Lyon

Exploitant :

BOEHRINGER INGELHEIM ANIMAL HEALTH FRANCE SCS
29 avenue Tony Garnier
69007 LYON

Pour une réclamation qualité : defautqualite@boehringer-ingelheim.com
Pour une information de Pharmacovigilance : AHVOICEMAIL4967.FR@boehringer-ingelheim.com

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/1813683 2/2016

Date de première autorisation

2016-04-26

Présentations

APELKA® 5 mg/mL  Solution buvable pour chats  Boîte de 1 flacon de 30 mL et de 1 seringue graduée
GTIN : 05023534029502

Classification ATC Vet

QH03BB02