INTRA-EPICAINE®  Solution injectable pour chevaux

Solution - Chlorhydrate de mépivacaïne

Mise à jour le 23 janvier 2020

Espèces cibles

Équins

Indications d’utilisation

Solution injectable.

Solution limpide, incolore, sans particules visibles

La mépivacaïne est indiquée pour une anesthésie intra-articulaire ou épidurale chez les chevaux.

Administration

Voie d'administration :

Le médicament doit être injecté dans des conditions entièrement aseptiques, pour des anesthésies intra-articulaires ou épidurales.

Posologie :

Le médicament doit être injecté dans des conditions entièrement aseptiques. 

Anesthésie intra-articulaire : 3 à 30 mL selon la taille de l’articulation.
Anesthésie épidurale : 0,2 à 0,25 mg/kg (1,0 à 1,25 mL/100 kg), jusqu’à un maximum de 10 mL/cheval, en fonction de la profondeur et du degré de l’anesthésie requise. 

En toute circonstance, le dosage doit se limiter au minimum nécessaire pour induire l’effet souhaité. Déterminer la profondeur et le degré de l’anesthésie avant de commencer les manipulations en exerçant une pression à l’aide d’une pointe émoussée (comme la pointe d’un stylo bille). La durée de l’effet est d’environ 1 heure.

Il est recommandé de raser la peau et de la désinfecter soigneusement avant l’administration intra-articulaire ou épidurale.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

 1 mL contient:

- Substance active:

Mépivacaïne (sf de chlorhydrate) ..... 17,42mg (équivalent à 20mg de chlorhydrate de mépivacaïne)

Principes actifs / Molécule :

Chlorhydrate de mépivacaïne

Forme pharmaceutique :

Solution

Temps d'attente :

Viande et abats : 2 jours.

Lait                    : 2 jours.

 

Propriétés

Propriétés pharmacologiques :

Groupe pharmacologique : Anesthésiques locaux, mépivacaïne.

Propriétés pharmacodynamiques :

Le chlorhydrate de mépivacaïne est un anesthésique local puissant à délai d’action rapide. Il n’induit aucune vasodilatation et ne nécessite donc pas d’adrénaline pour prolonger son action.

La mépivacaïne agit en bloquant la production et la conduction de l’influx nerveux. La conduction est bloquée par la diminution ou l’inhibition de l’importante augmentation transitoire de la perméabilité des membranes sensibles aux ions Na+ produits par une légère dépolarisation. Cette action est due à l’effet direct sur les canaux Na+ voltage dépendants. À un pH physiologique, la mépivacaïne existe sous forme chargée ou non chargée alors que l’environnement intracellulaire favorise la formation de la molécule active chargée. Le délai d’action de la mépivacaïne est par conséquent rapide (2 à 4 minutes) avec une durée d’action intermédiaire (environ 1 heure).

Propriétés pharmacocinétiques :

Les concentrations plasmiques maximales de mépivacaïne ont été mesurées chez des juments après une anesthésie épidurale caudale ou une anesthésie sous-arachnoïdienne caudale. Les concentrations veineuses maximales ont été similaires (0,05 µg/mL) et atteintes en 51 à 55 minutes. La majeure partie est éliminée dans l’urine en 24 heures. Le métabolite principal dans l’urine du cheval est la 3-hydroxymépivacaïne

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité connue aux anesthésiques locaux appartenant au groupe des amino-amides.

Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité connue à la substance active ou à l'un des excipients.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Un gonflement local et passager des tissus mous peut survenir après l’injection du médicament dans un petit nombre de cas.

En cas d’usage excessif, l’anesthésique local peut induire une toxicité systémique caractérisée par des effets sur le système nerveux central (SNC).

En cas de toxicité systémique suite à une injection intravasculaire accidentelle, de l’oxygène doit être administré pour traiter la dépression cardiorespiratoire et du diazépam pour contrôler les convulsions.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Aspirer avant et pendant l’administration pour éviter toute injection intravasculaire.

Lors de l’examen d’une boiterie, l’effet analgésique de la mépivacaïne commence à s’estomper après 45 à 60 minutes. Cependant, une analgésie suffisante peut persister pour affecter la démarche au-delà de deux heures.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Veiller à éviter toute auto-injection accidentelle. En cas d’auto-injection accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage.

Des effets indésirables sur le fœtus ne peuvent pas être exclus. Les femmes enceintes doivent éviter de manipuler le médicament vétérinaire.

Les personnes présentant une hypersensibilité connue à la mépivacaïne ou à d’autres anesthésiques locaux du groupe des amino-amides doivent éviter tout contact avec ce médicament vétérinaire.

Ce produit peut irriter la peau et les yeux.

Éviter tout contact avec la peau ou les yeux. En cas d’éclaboussure sur la peau ou les yeux, rincer immédiatement  avec beaucoup d’eau. Consulter un médecin si l’irritation persiste.

Se laver les mains après utilisation.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

L’innocuité du médicament vétérinaire n’a pas été établie en cas de gestation et de lactation. La mépivacaïne traverse le placenta. Aucune association entre la mépivacaïne et une toxicité sur la reproduction ou des effets tératogènes n’a été mise en évidence. Cependant, il existe un risque pour les anesthésiques du groupe des amino-amides tels que la mépivacaïne d’accumulation dans le fœtus équin, provoquant une dépression néonatale et interférant avec les efforts de réanimation. De ce fait, l’utilisation pendant la gestation et pour une anesthésie obstétrique ne doit se faire qu’après évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire responsable.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Le risque d’effets indésirables (voir rubrique « Effets indésirables (fréquence et gravité »)) peut augmenter en cas de surdosage.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

La mépivacaïne doit être utilisée avec grande prudence chez les animaux recevant un traitement avec d’autres anesthésiques locaux du groupe des amides, car leurs effets toxiques s’additionnent.

Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament vétérinaire ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments vétérinaires

Conservation

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 5 ans.

Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : à utiliser immédiatement

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Ne pas congeler.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la règlementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

DECHRA REGULATORY
HANDELSWEG 25
5531 AE BLADEL
PAYS-BAS

Exploitant :

DECHRA Veterinary Products SAS
60 avenue du Centre
78180 MONTIGNY-LE-BRETONNEUX
Tél : 01.30.48.71.40
Fax : 01.30.81.99.63

TOUS LES PRODUITS

Numéro d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/1899545  -  7/2017

Présentations

INTRA-EPICAINE®  Boîte de 6 flacons de 10 mL
GTIN : 05701170344646

Classification ATC Vet

QN01BB03