Espèces cibles

Chats.

Indications d’utilisation

Immunisation active des chats âgés de 8 semaines et plus :
- contre la rhinotrachéite virale du chat pour la réduction des signes cliniques.
- contre la calicivirose féline pour la réduction des signes cliniques.
- contre les infections causées par Chlamydophila felis pour la réduction des signes cliniques.
- contre la panleucopénie infectieuse féline pour la prévention de la mortalité et des signes cliniques.
- contre la leucose féline pour la prévention d'une virémie persistante et des signes cliniques de la maladie associée.
La mise en place de l’immunité a été démontrée 1 semaine après la primovaccination pour les valences rhinotrachéite, calicivirose, Chlamydophila felis et panleucopénie infectieuse féline et 2 semaines après la primovaccination pour la valence leucose féline.
La durée d’immunité après le dernier rappel est de 3 ans pour les valences rhinotrachéite, calicivirose et panleucopénie infectieuse féline et de 1 an pour les valences chlamydophilose et leucose féline.

Administration

Voie d'administration :

Voie sous-cutanée.

Posologie :

Reconstituer doucement le vaccin afin d’obtenir une suspension uniforme et limiter la formation de mousse.
Apparence après reconstitution : suspension légèrement jaune avec présence de débris cellulaires en suspension.

Après reconstitution du lyophilisat avec 0,5 mL ou 1 mL de solvant (en fonction de la présentation choisie), injecter une dose de vaccin selon le calendrier vaccinal suivant :

Primovaccination :
- première injection : à partir de l’âge de 8 semaines
- seconde injection : 3 à 4 semaines plus tard.
Lorsque l’on s’attend à la présence d’un taux élevé en anticorps maternels spécifiques contre les valences rhinotrachéite, calicivirose, panleucopénie ou chlamydophilose (i.e. chez les chatons âgés de
9 à 12 semaines nés de mères vaccinées avant la gestation et/ou connues ou suspectées d'avoir été précédemment exposées au(x) pathogène(s)), la primovaccination devrait être retardée jusqu’à l’âge de
12 semaines.

Rappels :
- le premier rappel doit être effectué pour toutes les valences un an après la primovaccination,
- rappels suivants :
  - valences chlamydophilose et leucose féline : tous les ans.
  - valences rhinotrachéite, calicivirose et panleucopénie : à intervalle de trois ans maximum.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Par dose de 1 mL ou 0,5 mL :

Lyophilisat :
- Substances actives :
Herpèsvirus atténué de la rhinotrachéite féline (souche FHV F2) ..... ≥ 104,9 DICC50*
Antigènes inactivés du calicivirus félin (souches FCV 431 et G1) ..... ≥ 2,0 U. ELISA
Chlamydophila felis atténué (souche 905) ..... ≥ 103,0 DIO50**
Virus atténué de la panleucopénie infectieuse du chat (PLI IV) ..... ≥ 103,5 DICC50*
- Excipient(s) :
Gentamicine ..... maximum 34 µg

Solvant :
- Substance active :
Virus canarypox recombiné FeLV (vCP97) ..... ≥ 107,2 DICC50*

*   : dose infectieuse culture cellulaire 50 %.
** : dose infectante sur œufs 50 %.

Principes actifs / Molécule :

Panleucopénie féline (typhus du chat), Rhinotrachéite virale féline, Calicivirose féline (FCV), Chlamydophila felis atténué, Virus canarypox recombiné FeLV

Forme pharmaceutique :

Lyophilisat

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Vaccin. Délivrance soumise à ordonnance.

Temps d'attente :

Sans objet.

 

Propriétés

Propriétés pharmacologiques :

Vaccin contre la rhinotrachéite virale du chat, la calicivirose féline, la chlamydiose et la panleucopénie infectieuse féline et la leucose féline.
Le vaccin stimule l'immunité active contre l'herpèsvirus de la rhinotrachéite virale du chat, le calicivirus félin, Chlamydophila felis, le virus de la panleucopénie infectieuse du chat et le virus de la leucose féline.
Il a été montré que le médicament vétérinaire réduit l’excrétion du calicivirus félin à la mise en place de l’immunité et pendant un an après la vaccination.
La souche vaccinale du virus de la leucose féline est un virus canarypox recombiné exprimant les gènes env et gag du FeLV-A. Seul le sous-groupe A est infectieux dans des conditions de terrain et l'immunisation vis-à-vis du sous-groupe A induit une protection totale contre les sous-groupes A, B et C. Après inoculation, le virus exprime les protéines protectrices, mais sans se répliquer chez le chat. Ainsi, le vaccin induit un statut immunitaire contre le virus de la leucose féline.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas utiliser chez les femelles gestantes.
L'utilisation n'est pas recommandée durant la lactation.

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Aucune.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Une apathie et une anorexie transitoires ainsi qu’une hyperthermie (qui dure généralement pendant 1 à 2 jours) ont été fréquemment observées lors des études d’innocuité et des essais cliniques. Une réaction locale (légère douleur lors de la palpation, prurit ou œdème léger), qui disparaît en 1 à 2 semaines au plus, a été fréquemment observée lors des études d’innocuité et des essais cliniques.

Une réaction d’hypersensibilité a été observée de manière peu fréquente lors des essais cliniques, et peut nécessiter un traitement symptomatique approprié.

Des vomissements (principalement dans les 24 à 48 heures) ont été observés dans de très rares cas sur la base de la surveillance post-AMM des effets indésirables (pharmacovigilance).
De l’hyperthermie et de la léthargie transitoires, parfois associées avec des boiteries survenant 1 à 3 semaines après la vaccination de rappel chez des chats adultes, ont été observées dans de très rares cas selon les données d’innocuité recueillies après commercialisation.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Utiliser seulement chez les animaux en bonne santé.
Il est recommandé de vérifier le statut antigénique vis-à-vis du FeLV avant la vaccination. La vaccination de chats FeLV-positifs n'apporte aucun bénéfice.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

En cas d'auto-injection accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l'étiquetage.
Ce vaccin ne doit pas être manipulé par des personnes immunodéprimées ou qui prennent des médicaments immunosuppresseurs. En cas d'auto-injection, demandez immédiatement conseil à un médecin et informez-le qu'il s'agit d'une auto-injection avec un vaccin vivant contre la chlamydiose.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Ne pas utiliser chez les femelles gestantes.
L'utilisation n'est pas recommandée durant la lactation.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Aucun effet n'a été observé en dehors de ceux déjà décrits dans la section "Effets indésirables", sauf une hyperthermie qui peut exceptionnellement persister 5 jours.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Les données d'innocuité et d'efficacité disponibles démontrent que ce vaccin peut être administré, non mélangé, le même jour que le vaccin adjuvé MERIAL contre la rage.

Incompatibilités

Ne pas mélanger avec d'autres vaccins vétérinaires à l'exception du solvant fourni pour être utilisé avec ce produit.

Conservation

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 18 mois.
Durée de conservation après reconstitution conforme aux instructions : utiliser immédiatement.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

À conserver et transporter réfrigéré (entre +2ºC et +8ºC).
Protéger de la lumière.
Ne pas congeler.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Tous médicaments vétérinaires non utilisés ou déchets dérivés de ces médicaments doivent être éliminés conformément aux exigences locales.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

Boehringer Ingelheim Vetmedica GmbH

55216 Ingelheim/Rhein

ALLEMAGNE

Exploitant :

BOEHRINGER INGELHEIM ANIMAL HEALTH FRANCE SCS
29 avenue Tony Garnier
69007 LYON

Pour une réclamation qualité : defautqualite@boehringer-ingelheim.com
Pour une information de Pharmacovigilance : AHVOICEMAIL4967.FR@boehringer-ingelheim.com

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché

EU/2/04/047/001-002

Date de première autorisation

2005-02-23

Présentations

PUREVAX® RCP Ch FeLV  50 flacons de 1 dose de lyophilisat et 50 flacons de 0,5 mL de solvant
GTIN : 04028691578994
PUREVAX® RCP Ch FeLV  10 flacons de 1 dose de lyophilisat et 10 flacons de 0,5 mL de solvant
GTIN : 04028691578932

Classification ATC Vet

QI06AJ05