VIRBAMEC® Solution injectable pour porcins

Solution - Ivermectine

Mise à jour le 27 mai 2020

Espèces cibles

Porcins.

Indications d’utilisation

Affections à parasites sensibles à l'ivermectine.

Chez les porcins, traitement des infestations par les parasites suivants :

- vers gastro-intestinaux ronds (adultes et 4e stade larvaire) :
Ascaris suum (adultes et L4)
Hyostrongylus rubidus (adultes et L4)
Œsophagostomum spp. (adultes et L4)
Strongyloides ransomi (adultes)

- vers pulmonaires :
Metastrongylus spp. (adultes)

- poux :
Haematopinus suis

- acariens de la gale :
Sarcoptes scabiei var. suis.

Administration

Voie d'administration :

Voie sous-cutanée.

Posologie :

Pour une seule administration.
Le poids vif doit être déterminé avec précision afin d'assurer l'administration du bon dosage.

0,3 mg d'ivermectine par kg de poids vif soit 1,5 mL de solution pour 50 kg de poids vif en une injection sous-cutanée unique, de préférence dans le pli de la peau à  la base de l'oreille.

Le traitement peut être renouvelé à  des intervalles d'un minimum de 21 jours.

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

Un mL contient :
- Substance active :
Ivermectine ..... 10 mg

Principes actifs / Molécule :

Ivermectine

Forme pharmaceutique :

Solution

Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance :

Liste II. Usage vétérinaire.
À ne délivrer que sur ordonnance, devant être conservée pendant au moins 5 ans.
Respecter les doses prescrites.
Accessibles aux groupements agréés pour la production porcine.

Temps d'attente :

Viande et abats : 35 jours.

 

Propriétés

Propriétés pharmacodynamiques :

L'ivermectine est un antiparasitaire interne et externe à large spectre d'action particulièrement actif, de la famille des avermectines.
L'ivermectine est obtenue par modification chimique de l'avermectine B1a, obtenue par fermentation de l'actinomycète Streptomyces avermitilis.
L'ivermectine agit par inhibition des impulsions nerveuses.
Son mode d'action inclut l'acide γ-aminobutyrique (GABA), neurotransmetteur inhibiteur, qui agit au niveau des terminaisons nerveuses présynaptiques ou au niveau des jonctions neuromusculaires.
L'ivermectine stimule la libération du GABA au niveau des terminaisons nerveuses présynatiques (chez les nématodes) ou au niveau des jonctions neuromusculaires (chez les arthropodes tels que les tiques, les mouches et les puces), ce qui conduit à la paralysie et à la mort des parasites concernés.
Les avermectines sont généralement bien tolérées chez les mammifères en raison de l’absence de canaux chlorures glutamate-dépendants ainsi que de la très faible affinité des lactones macrocycliques pour les récepteurs de l’acide γ-aminobutyrique (GABA).

Propriétés pharmacocinétiques :

La demi-vie biologique de l’ivermectine est nettement plus longue que la demi-vie intrinsèque du médicament (bolus intraveineux), du fait de sa voie d’administration injectable. L’absorption plus lente par voie parentérale (injection sous-cutanée), comparée à la voie orale, a été attribuée à la précipitation du médicament au site d’injection.
La faible solubilité de l’ivermectine dans l’eau, la formulation non-aqueuse et le dépôt dans le tissu sous-cutané favorisent une absorption lente de l’ivermectine à partir du site d’injection, ce qui contribue sans doute à prolonger sa persistance dans la circulation sanguine.
Après une administration par voie sous-cutanée à la posologie recommandée (1 mL pour 33 kg de poids vif), le pic plasmatique de 13,71 ng/mL est atteint au bout de 66 heures. La demi-vie d’élimination est de 66 heures.

Mise en garde à l'utilisation

Contre-indications

Ne pas administrer par voie intramusculaire ou intraveineuse.
Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité connue à la substance active.
Voir aussi la rubrique « Utilisation en cas de gestation, de lactation ou de ponte ».

Mises en gardes particulières à chaque espèce cible

Des précautions doivent être prises afin d'éviter les pratiques suivantes car elles augmentent le risque de développement de résistance et peuvent rendre le traitement inefficace :
- usage trop fréquent et répété d'anthelminthiques de la même classe pendant une durée prolongée ;
- sous dosage pouvant être lié à une sous estimation du poids vif, une mauvaise administration du produit, un manque d'étalonnage du dispositif de dosage (s'il en existe un).
Tous les cas cliniques suspects de résistance aux anthelminthiques doivent faire l'objet d'analyses complémentaires en effectuant des tests appropriés (par exemple le test de réduction de l'excrétion des œufs dans les fèces). En cas de suspicion forte de résistance à un anthelminthique particulier suite aux tests, un anthelminthique appartenant à une autre classe pharmacologique et présentant un autre mécanisme d'action devrait être utilisé.

 

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Des tuméfactions et/ou des douleurs isolées et transitoires ont été observées au site d'injection. Cette réaction disparaît sans traitement.
Dans de très rares cas des troubles transitoires de l'état général ont été observés.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez les animaux

Une utilisation fréquente et répétée peut entraîner le développement de résistances. Il est donc important d'administrer la dose adéquate pour minimiser le risque d'apparition de ces résistances. Pour éviter un sous dosage, les animaux doivent être groupés en fonction de leur poids et traités avec la dose à appliquer pour l'animal le plus lourd du groupe.
Les avermectines peuvent ne pas être bien tolérées par les animaux ne faisant pas partie de l'espèce cible (des cas d'intolérance avec issue fatale ont été rapportés chez le chien - en particulier  les colleys, les Bobtails et les races apparentées et croisées ainsi que chez les tortues).
L'ivermectine étant très liée aux protéines plasmatiques, il faut être particulièrement vigilant lorsqu'un animal est malade ou lorsqu'il suit une alimentation associée à un faible niveau en protéines plasmatiques.
Éviter que des contaminants entrent dans le flacon.
Éliminer le produit s'il a une autre apparence que celle mentionnée ci-dessus.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Ne pas fumer ou manger pendant l'administration.
Se laver soigneusement les mains après utilisation.
Une irritation cutanée ou oculaire est possible. Éviter le contact direct du produit avec la peau.
En cas de contact oculaire accidentel, rincer abondamment à l’eau et consulter un médecin.
Éviter tout risque d’auto-administration, le produit pouvant être irritant et/ou douloureux au point d’injection.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

La spécialité ne doit pas être utilisée chez les truies durant le 1er tiers de la gestation (1- 40 jours).

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

En cas de surdosage, des tremblements, convulsions et coma ont été observés. Dans ces cas, le traitement doit être symptomatique.

Précautions pharmacologiques

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Aucune connue.

Incompatibilités

Aucune connue.

Conservation

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 3 ans.
Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : 28 jours.

Précautions particulières de conservation selon pertinence

À conserver dans l'emballage d'origine et à l'abri de la lumière.

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

La spécialité peut être extrêmement toxique pour les poissons et les organismes aquatiques. Ne pas contaminer les eaux de surfaces ou les fossés avec le produit ou les emballages usagés.

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché / exploitant

Titulaire de l’AMM :

VIRBAC
1ère avenue 2065m LID
06516 CARROS - France

Exploitant :

VIRBAC France
Espace Azur Mercantour
3e rue LID
06510 CARROS

TOUS LES PRODUITS SITE INTERNET

Numéro d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/26397863/2003 - 31/07/2003 - 21/08/2010

Date de première autorisation

2003-07-31

Présentations

VIRBAMEC® Solution injectable pour porcins  Boîte de 1 flacon de 200 mL
GTIN : 03597132000529
VIRBAMEC® Solution injectable pour porcins  Boîte de 1 flacon de 500 mL
GTIN : 03597132000543

Classification ATC Vet

QP54AA01